3 idées fausses sur l’industrie du papier

 In Non classé

Dans cet article, nous allons tordre le cou à 3 fausses idées et vous expliquer comment les grandes usines de fabrication de papier minimisent leur impact sur l’environnement, participent à une consommation de papier raisonnée et garantissent la provenance de vos supports de communication : des forêts gérées durablement.

Il arrive que l’industrie du papier soit vue comme une industrie néfaste pour l’environnement. On pense que le papier utilisé vient directement de nos forêts adorées et le lien mental est vite fait lorsque l’on nous assomme d’ images de destruction de la forêt amazonienne…

Il se trouve que l’industrie papetière a fait de grandes avancées vers le développement durable. Les business modèles sont plus que jamais tournés vers le respect de l’environnement.

Fausse idée 1 : Fabriquer du papier détruit les forêts

C’est probablement la théorie erronée la plus répandue.  Oui, il est vrai que la pulpe et les fibres nécessaires à la fabrication du papier viennent des arbres, mais les fabricants de papier modernes sont bien loin des abatteurs d’arbres sauvages du passé !

Pensez-y, les fabricants de papier ont besoin d’un renouvellement continuel des forêts pour la réussite à long terme de leur business. Il est illogique d’imaginer qu’ils détruisent les forêts, sans penser à remplacer les arbres qui leur serviront à fabriquer le papier dans le futur. Entretenir la durabilité des forêts est donc un élément clé de la survie de ces entreprises et un souci commun à chaque fabricant de papier.

“ Les forêts entretenues pour les fabricants de papier sont appelées forêts gérées durablement. Elles reposent sur un principe simple : chaque arbre coupé est remplacé par un ou plusieurs arbres plantés à leur place. le nombre d’arbres plantés est supérieur au nombre d’arbres utilisés pour fabriquer du papier. “ explique Loris Giovinazzo de l’Imprimerie Zimmermann

 

Fausse idée 2 : Le papier n’est pas écologique

C’est faux. Le papier est une ressource renouvelable. Comme toutes les autres plantes, les arbres peuvent être plantés et année après année, la régénération de cette ressource s’opère. C’est simplement un procédé qui dure plus longtemps.  

Comme expliqué ci-dessus, la gestion durable des forêts garantit que plusieurs arbres soient re-plantés pour chaque arbre qui est coupé. Cela ne repose pas simplement sur des déclarations « à la légère » des entreprises forestières. De robustes certifications sont en place pour s’assurer que le papier qui est utilisé pour l’impression de vos dépliants ou de vos brochures est bien issu de forêts gérées durablement.

“ Par exemple, chacun de nos fournisseurs (Antalis, Torras et Inapa) a signé une charte nous garantissant que le papier qu’ils nous fournissent ne vient pas de sources controversées. Ils adhérent, tout comme nous, à plusieurs certifications, garantissant la traçabilité du papier ’’ précise Loris Giovinazzo de l’imprimerie Zimmermann.

Voici des exemples de certifications :

FSC – An international nonprofit, the Forest Stewardship Council is dedicated to sustainability, setting standards on forest products.

PEFC – Based in Switzerland, The Programme for the Endorsement of Forest Certification Schemes is a nonprofit responsible for administering over two-thirds of the world’s globally certified forested area. In addition, 100% of all Quebecois lands managed by Domtar are FSC and FSI-certified.

La gestion durable des forêts aide à emprisonner le carbone et à combattre les effets du réchauffement climatique.

 

 

Fausse idée 3 : Fabriquer du papier consomme de grandes quantités d’énergies fossiles

Fabriquer du papier nécessite d’utiliser des énergies fossiles. Cependant, de nombreux fabricants ont investi et utilisent désormais des huiles de cuisson usagées ou de la biomasse provenant des arbres ne pouvant pas être utilisés pour la production.

En fait, l’industrie papetière est en haut du classement lorsque l’on s’intéresse à la génération d’électricité sur site. Certaines sociétés génèrent plus d’électricité qu’elles n’en consomment et re-vendent de l’électricité aux fournisseurs locaux.

Pour finir

En comparaison avec d’autres industries telles que celles des téléphones portables, les data centers ou les réseaux de télécommunication, l’impact environnemental des industries de fabrication de bois et de papier est négligeable. L’industrie papetière fait constamment des efforts pour aller vers une meilleure durabilité et un futur plus sain.

La prochaine fois que vous aurez dans vos mains un tract, un catalogue ou encore une carte de visite produite à l’imprimerie Zimmermann, vous pourrez avoir une pensée pour l’arbre qui a été utilisé et pour les arbres qui ont été plantés pour le remplacer !

Recent Posts

Leave a Comment

Contactez Nous

Contactez notre imprimerie pour toutes questions complémentaires.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search